relations presse-pouvoir à Maurice

Catherine Boudet : « La police a eu peur de l’opinion publique »

Il faut un code d’éthique pour les politiciens, les journalistes, mais aussi pour les citoyens. C’est ce que soutient la journaliste et politologue Catherine Boudet. « On ne peut pas exiger qu’un politicien se comporte d’une façon honorable si le citoyen lui-même se comporte de façon vulgaire », dit-elle, en dénonçant, par la même occasion, les différences de traitement dans plusieurs cas…

Propos recueillis par Zahirah Radha 

Q : Perquisitions aux domiciles des journalistes, défilés de ces derniers aux Casernes centrales, attaques répétitives des parlementaires du gouvernement, dont le Premier ministre lui-même, contre la presse, celle-ci est-elle plus que jamais la bête noire de ceux qui sont au pouvoir ?
R : Je dirais une bête noire bien pratique. On sait qu’il y a un rapport de forces entre la presse et le pouvoir. Mais il y a aussi, par moment, un rapport d’intérêts. Il ne faut pas oublier que le pouvoir a besoin de la presse pour véhiculer ses messages, par exemple.

(suite…)

Publicités