clientélisme à Maurice

Budget 2019-20 ou la tyrannie de l’électoralisme

Un budget « sans vision », un budget « électoraliste ». Les critiques – contradictoires – fusent concernant ce Budget 2019-20, le dernier de l’Alliance Lepep avant les législatives, présenté le 10 juin. Contradictoires, car comment se concilier les faveurs de différents segments de la population (de l’électorat), dont les revendications sont motivées par des intérêts sectoriels, tout en projetant une vision d’avenir macro-économique et de renouveau national…? Voilà en toile de fond la tension interne qui constitue la contrainte presque schizophrénique d’un Budget pré-électoral.
(suite…)

Publicités

Catherine Boudet : « L’achat de votes et le bribe ont atteint des sommets records lors des dernières élections… »

Dans la République de Maurice, l’ampleur de la corruption d’un gouvernement à l’autre démontre qu’il existe des hommes et des femmes disponibles et prêts pour ce type d’échange social. De plus en plus, les valeurs s’effritent laissant place à un discours ironique : Utiliser la politique comme un levier pour accéder à la mobilité sociale à travers l’enrichissement personnel. Nombreux sont les citoyens engagés qui se posent des questions. L’Etat peut-il faire reculer le patrimonialisme, le clientélisme ou le népotisme ? La corruption va-t-elle assimiler totalement la sphère politique et la sphère marchande et les intérêts privés vont-ils étouffer l’intérêt public ?

Propos recueillis par Madhu Ramlallah

 Mauritius Times : ‘State House Connection : Documents compromettants’; ‘Dewdanee, Biscuits… Le MSM prépare la riposte’; ‘Abus de médicaments : L’Adsu enquête sur un nouveau trafic’… voilà quelques titres de presse parus ces derniers jours. Pas très réjouissant, n’est-ce pas ? Pouvez-vous nous parler de l’image de notre société que cela reflète ?
Dr Catherine Boudet : L’image… C’est une obsession. Cette notion d’«image» du pays.

(suite…)