parlement_populaire

Parlement Populaire, ki été sa ?

Depuis le 14 mars dernier, l’île Maurice est dotée de son Parlement pour le peuple. Dans le sillage de la présentation du Budget ce 23 mars 2015, le Parlement Populaire tiendra sa première séance ce samedi 29 mars à Rose-Hill. Le Parlement Populaire est une initiative citoyenne qui propose aux citoyens mauriciens un espace public de débat et de discussion sur les projets de loi et sur les thèmes qui les concernent. .

Espace délibératif neutre, ouvert à tous, sans distinction, le Parlement Populaire a pour vocation d’être une force de proposition en matière de législations. Ainsi, les propositions qui se dégageront de la délibération à l’issue des débats seront transmises à la Presse et à l’Assemblée Nationale.

L’initiative d’un Parlement Populaire est partie du constat de la nécessité de disposer d’un espace public tangible de débats, parce que les réseaux sociaux et les plateformes virtuelles ne suffisent pas à l’exercice de la démocratie directe.

Fournir un espace public

La notion d’«espace public» nous vient du philosophe allemand Jürgen Habermas, qui l’a défini comme un lieu de discussion publique des affaires de l’Etat, où celles-ci puissent être soumises au débat sous l’œil de l’opinion publique. Ouvert à tous, le Parlement Populaire a donc vocation à fournir cet espace physique nécessaire à l’exercice du débat public, poumon de la démocratie. Et, parce que la discussion et la délibération sont essentielles dans la formulation des problématiques qui relèvent de l’intérêt général, le Parlement Populaire se veut un facilitateur du débat public.

Pour pouvoir formuler ses revendications, critiques et propositions, l’opinion publique se doit d’être « informée », c’est-à-dire ne pas seulement disposer d’« information » sur les questions débattues, mais aussi exercer un raisonnement « éclairé », tourné vers le bien commun.

Donc, parce que la démocratie et la citoyenneté ne s’exercent pas passivement, parce qu’il est important pour le citoyen de prendre conscience de ses potentialités et de sa responsabilité dans le débat public, le Parlement Populaire se veut aussi un espace pédagogique où se forger une pratique de la démocratie délibérative.

Pour favoriser la démocratie délibérative

Dans la Grèce antique, l’Ekklesia  (« Assemblée du Peuple ») était l’instance délibérative où venaient se réunir tous les citoyens qui le voulaient, pour voter les lois et les décisions importantes. L’Ekklesia   permettait ainsi l’exercice de la démocratie directe pour tous les citoyens.

Le Parlement Populaire, comme l’Ekklesia antique, ne fonctionne pas sur une base élective, il est composé de tous les citoyens qui sont volontaires pour participer au débat public. Ses membres siègent à titre individuel. Ainsi, à la différence de l’Assemblée Nationale officielle, en aucun cas les membres du Parlement Populaire ne détiennent un mandat de représentants, que ce soit du peuple ou d’organisations particulières. Il n’y a pas de « dirigeant » dans l’espace public du Parlement Populaire. Il n’y a pas non plus de « majorité » et d’ « opposition ».

Un principe politique quelque peu oublié, mais qui fut cher à Aristote, est indispensable à l’efficacité de cet espace public : la philia (l’amitié, en grec). Selon ce philosophe grec antique du 4ème siècle avant Jésus-Christ, la philia, autrement dit l’amitié civique, dans le sens du respect pour son prochain et de la générosité désintéressée qui nourrit et stimule le compagnonnage humain, est indispensable à l’efficacité d’un espace public. Car sans la philia, la délibération en vue de l’intérêt général est impossible. C’est le principe de philia qui garantir la concertation nécessaire dans l’espace public. Elle seule autorise l’expression libre et respectueuse des opinions contradictoires (l’opposé de la coercition). Dans le sillage de cette conception, l’esprit du Parlement Populaire est de refuser le « blind consensus », pour au contraire faciliter l’expression des prises de position, même divergentes, dans un esprit de respect mutuel et dans l’objectif de dégager des prises de position et des propositions communes se formant dans la délibération en vue de l’intérêt général.

Pour venir assister ou participer aux séances du Parlement Populaire, ou pour tout renseignement :parlementpopulaire@gmail.com.

Catherine Boudet
Forum du Mauricien du 25 mars 2015

Retrouvez l’article sur le site du Mauricien

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s