Catherine Boudet : « C’est plus difficile d’être candidat indépendant par conviction »

Chaque scrutin national attire son lot de candidats indépendants. Celui du 10 décembre prochain ne fera pas exception. Même si à ce jour, aucun indépendant n’a été élu. Qu’est-ce qui les motive à briguer les suffrages et qu’apporteront-ils de nouveau ? 

Propos recueillis par Kinsley David
 
> Compte tenu du contexte politique actuel, les candidats indépendants ont-ils une chance de faire mieux que les précédents en termes de score ?
Du point de vue du contexte, possiblement certains électeurs déçus des politiciens actuels et des blocs politiques choisiront de reporter leurs votes vers des candidats alternatifs, mais rien ne dit que les indépendants auront leurs faveurs plus que les partis émergents. D’ailleurs, les candidats indépendants n’ont pratiquement aucune chance au regard du système actuel. Dans le système électoral que nous avons à Maurice, que l’on appelle « 3-first-past-the-post », et que l’on peut aussi qualifier de scrutin majoritaire à un tour, les candidats qui arrivent en tête (trois par circonscription en l’occurrence) sont élus au premier tour.Ce type de scrutin est fait pour dégager des fortes majorités au Parlement, en d’autres termes pour favoriser le parti majoritaire, au détriment de la minorité qui sera sous-représentée. Un tel système pousse donc aux alliances entre grands partis, incontournables dans la conquête du pouvoir en raison même du mode de scrutin. Il s’agit d’un calcul mathématique. En résumé, notre système électoral confisque les chances des candidats indépendants dès le départ. De ce fait, être candidat indépendant, c’est généralement une situation transitoire, parce qu’on vient de quitter un parti ou un bloc, en attendant d’en rejoindre un autre. C’est plus difficile d’être candidat indépendant par conviction.

> On dit que voter pour un candidat indépendant est un gaspillage de votes…
Techniquement parlant, c’est le cas en raison de ce système électoral basé sur le scrutin majoritaire à un tour. Dans un scrutin à deux tours, les électeurs auraient la possibilité de voter selon leur préférence au premier tour, par exemple pour encourager un candidat de leur choix, et ensuite de faire un vote utile au second tour. Le scrutin à un tour oblige à voter utile dès le premier tour, surtout si on veut faire barrage à un parti ou à un bloc en particulier. Les indépendants et même les partis alternatifs auraient plus de chances d’émerger avec un scrutin majoritaire à deux tours.
> Quelle est la différence entre voter pour un candidat indépendant et voter pour un parti émergent ?
Un parti est une organisation, un ensemble d’individus qui se regroupent. Leurs idées et leurs projets, avant d’être proposés à l’électorat, doivent d’abord passer le test de la discussion en interne. C’est une certaine garantie que leurs propositions auront des chances d’être réalistes et adaptées à la situation. C’est très important surtout dans cette conjoncture, où face aux carences et aux dérives de la politique, le public a peu de véritables moyens à sa disposition pour se forger des compétences et des connaissances en matière de « political awareness ».Les partis émergents qui viennent avec des projets de société ont donc un rôle important à jouer en matière de pédagogie de la démocratie. Alors que du côté des indépendants, parfois on peut voir fleurir certaines propositions totalement délirantes, même avec toute la bonne volonté du monde. Je ne veux pas généraliser, mais à mon avis et qui n’engage que moi, dans le contexte actuel, les candidats indépendants n’ayant de compte à rendre à personne, n’offrent pas la même garantie de sérieux et de fiabilité à l’électorat que les partis émergents.

Retrouvez l’article de Kinsley David  dans son intégralité dans Le Défi Quotidien du 12 novembre 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s