Créole et graphie : l’emballage avant le contenu

C’est super. Munie d’une Akademi Kreol Morisien, d’une Ortograf du Kreol et bientôt d’une option Kreol a lekol, Maurice est sur la bonne voie. Oui, mais laquelle ?

Mais sur la voie d’une «reconnaissance du créole comme langue», me répondrez-vous. Encore que pour ça, il va falloir maintenant plancher sur la syntaxe et la grammaire… C’est d’ailleurs paradoxal. Car, si l’orthographe (ou, pour employer le mot à la mode, la graphie) constitue la chair d’une langue, la syntaxe et la grammaire en sont quand même le squelette. Alors pourquoi avoir voulu précipiter l’introduction du créole comme option à l’école ? C’est vrai qu’il n’a fallu que 3 mois pour finaliser le document qui fixe la graphie du créole.

Si on se dépêche aussi avec la syntaxe et la grammaire, avec un peu de chance d’ici la prochaine rentrée scolaire les gosses pourront enfin prendre le créole en option. Désormais, le créole à l’école ne sera plus le privilège des seuls élèves du PREVOKBEK.

Mais quand même, est-ce bien logique tout ça ? Le fait même d’avoir mis la transcription avant la grammaire, c’est-à-dire d’avoir mis la charrue avant les boeufs, montre à quel point «faire du créole une langue» est une démarche idéologique. A quel point on s’est préoccupé d’abord du «packaging» au lieu de se soucier des fondements sur lesquels faire reconnaître le créole comme langue.

Vous me direz qu’il fallait bien commencer quelque part. Et l’étape de la grafi, c’était la plus facile, puisque de toute façon l’enjeu principal était de s’entendre sur la phonétisation à adopter. On a ainsi réussi à faire passer la pilule, c’est-à-dire à faire croire que le créole écrit devait nécessairement être phonétique.

Pourtant, en écrivant «mayo» (au lieu de maillot) «kanser» (au lieu de cancer) «ogmentasyon» (au lieu de augmentation), est-on vraiment en train de faire du créole une langue ? D’ailleurs, pour les mots anglais passés dans la langue française, écrit-on «sex-appeal» ou «seksapil» ? «thriller» ou «srileur» ? «week-end» ou «ouikène» ? «oldeupe» ou «hold-up» ?

Cette obsession à vouloir absolument «faire du créole une langue» équivaut dans ces conditions à le faire passer sous les fourches caudines des idéologues, ceux qui veulent à tout prix nier sa double spécificité : d’une part un vocabulaire largement basé sur la langue du colonisateur et d’autre part, une grammaire et une syntaxe largement basées sur les langues des esclaves et des engagés.

Et parce que le premier élément est considéré comme honteux, alors on le masque avec de la phonétique… Le résultat : si on veut imposer le créole phonétique comme langue, il faudra bien se débrouiller pour le faire ingurgiter de force à un maximum d’élèves sur plusieurs générations. Parce qu’autrement, ils resteront minoritaires, ceux qui ont le courage d’apprendre et de pratiquer de leur propre gré une grafi indigeste et qui vient violenter les cartographies mentales…

Si on voulait vraiment rendre service aux élèves créolophones en difficulté, on commencerait par introduire à grande échelle dans le pays ce qui est déjà pratiqué par certains enseignants avisés, à savoir la recherche de pédagogies adaptées à l’enseignement de l’anglais à des enfants non anglophones : que ce soit l’EAL (English as an Additional Language) ou encore le TESOL (Teaching English to Speakers of Other Languages), pour ne citer que ces deux-là…

Mais le créole à l’école, c’est surtout important pour créer de toute pièce des bataillons créolisants marchant à marche forcée, leur manuel de grafi kreol entre les dents, vers la victoire…

Catherine BOUDET
Impact n°51 du 04 mars 2011

Retrouvez l’article dans Pages mauriciennes. Chroniques journalistiques de l’île Maurice, Edilivre, 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s