Groupes socioculturels : la montée en puissance

Face à la montée en puissance des nouvelles églises, des associations socioculturelles réagissent violemment. Car les conversions viennent saper les fondements de leur pouvoir ethnique.

Elles refont parler d’elles. Récemment,  des sympathisants d’une association socioculturelle semaient le trouble dans un concert de gospel organisé à Triolet – en fief hindou – par une organisation pentecôtiste. Dans la foulée, un front commun d’associations socioculturelles revendique une loi anti-conversions. Face à ces événements, certains crient au communalisme, d’autres au prosélytisme. Nous avons souhaité revenir à froid sur ces événements, mieux comprendre ce qu’ils nous disent du fonctionnement de la société mauricienne. Sans parti pris, dans un sens ni dans l’autre. (…)

Retrouvez l’article dans son intégralité dans : Pages mauriciennes. Chroniques journalistiques de l’île Maurice, Edilivre, 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s