La nation mauricienne à la croisée des chemins

À l’horizon d’une nouvelle décennie, la nation mauricienne fait face à un enjeu vital. Sa cohésion réside désormais dans la capacité de son système politique à savoir prendre en charge les demandes venant de la société.

Alors que Maurice souffle ses 42 bougies de nation indépendante, le modèle national est à la croisée des chemins. Ce modèle oscille traditionnellement entre deux idéaux : « Unité dans la diversité » et « Enn sel lepep, enn se nasyon ». Communautarisme et Mauricianisme apparaissent comme le yin et le yang de la nation mauricienne. Pourtant, à l’horizon d’une nouvelle décennie, ce modèle national est confronté à un important challenge, qui pourrait se transformer en tension s’il n’est pas pris en charge. Ce challenge réside dans la capacité d’ouverture de l’espace politique aux demandes et aux débats d’idées provenant de la société. (…)

Impact n°1 du 12 mars 2010.

Retrouvez la suite de cet article dans Pages mauriciennes. Chroniques journalistiques de l’île Maurice, Edilivre, 2013.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s