Elections municipales : la longue marche vers la démocratie

Les maires mauriciens peinent à exercer une démocratie de proximité. Car l’Etat ne leur accorde pas suffisamment de marge de manoeuvre dans la gestion des affaires locales.

Cette semaine a vu le renouvellement, dans les quatre municipalités, des maires et de leurs adjoints. En principe, ils sont élus par les conseils municipaux. Mais les résultats de ces élections étaient connus d’avance, déterminés par des consignes du pouvoir central. Dans ce contexte, le maire est-il en position de remplir efficacement sa mission au service des administrés ? La démocratie locale peut-elle s’exercer dans l’omniprésence du pouvoir central ?

Retrouvez la suite de cet article dans Pages mauriciennes. Chroniques journalistiques de l’île Maurice, Edilivre, 2013.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s