Le tentaculaire pouvoir du politique

Des signes d’effervescence. C’est ainsi que l’on peut interpréter deux nouvelles récentes : la nomination comme directeur général à la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) du conseiller en communication du Premier ministre, et le projet de création d’un journal du Parti Travailliste. Tout observateur de la vie politique mauricienne ne pourra que faire le rapprochement avec la perspective toute proche d’élections générales.

Il apparaît avec ces deux nouvelles mesures, création d’un journal de parti et renforcement de la mainmise gouvernementale sur le management de la télévision nationale, que décidément, le politique ne saurait se cantonner à sa sphère. Dans une logique tentaculaire, il cherche à se diffuser, à s’immiscer par tous les moyens dans toutes les autres sphères de la vie publique : la religion, l’économie, la presse. (…)

Retrouvez la suite de cet article dans Pages mauriciennes. Chroniques journalistiques de l’île Maurice, Edilivre, 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s